Imprimer 

 

handi19

Lancée par l’institution Saint-Joseph, la quatrième édition de la journée du handicap, baptisée « Handicap, on dit cap », a eu lieu vendredi dernier dans l’établissement, en parallèle avec l’association Handicap 2000, crée par les parents de Philippe Croizon, athlète et écrivain. Le marathon solidaire, auquel ont participé 500 collégiens et élèves de cours moyen, s’est déroulé cette année au parc des sports L’Enjeu, avec pour but de récolter le plus de fonds possibles, pour financer de jeunes en situation de handicap.
Franzy Rabin, qui a pu en bénéficier, était présent sur les lieux, au côté de Jean-Luc Thibaudeault. Le binôme va entreprendre un tour de France en juin 2020 avec 26 étapes à rallier en six semaines. Actuellement, ils sont en phase d’entraînement avec l’Amicale des cyclotouristes créchois (ACTC).
Un groupe de musiciens du foyer de vie Les Genêts, installé dans la cour du collège, était venu égayer la soirée. Et comme les années passées, dix ateliers de sensibilisation avaient été mis en place, animés par les professeurs. A citer également la participation des collèges de Saint-Pardoux, Vasles, Thénezay et Gourgé.
Une belle journée, placée sous le signe du sport et de la générosité, organisée dans un même élan de solidarité, et qui pourrait se conclure par cette jolie phrase de Daniel Jammet, savant autiste : « Vous n’avez pas besoin d’être handicapé pour être différent car nous sommes tous différents. »